Accueil France Linsky vaste escroquerie organisée à l’encontre des français

Linsky vaste escroquerie organisée à l’encontre des français

0
0
111

AAKApxa

Linky : les consommateurs devront rembourser leur boîtier

Cent trente euros. C’est le prix que coûte un boîtier Linky, hors frais annexes. Une somme que les 90 % des foyers français équipés de ce boîtier vont devoir commencer à rembourser dès 2022, rapporte Le Parisien. Au total, le montant s’élève à 5,7 milliards d’euros, selon les calculs de la Cour des comptes.

Pourtant, en septembre 2011, l’ancien ministre de l’Industrie et de l’Énergie Éric Besson avait affirmé que ce compteur communicant ne coûterait « pas un centime aux particuliers », alors que ses équipes élaboraient déjà, cette même année, avec EDF, un montage financier avantageux. Ce dernier a été détaillé dans une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) du 17 juillet 2014.

Dans le rapport public de la Cour des comptes de 2018, qui décortique cette première délibération, les conditions de l’opération sont jugées « avantageuses pour Enedis », avec un « financement assuré par les usagers ».

À LIRE AUSSIL’installateur des compteurs Linky en eaux troubles : Et oui celui qui vient vous installer de force le compteur attention !!!! l’installateur  se croit tout permis : des vols,  des atteintes aux personnes âgées vulnérables sont signalés bref image déplorable ENEDIS.

Mécanisme de « différé tarifaire »

Enedis porte toutefois la majeure partie du coût, 5,39 milliards d’euros. Alors que 10 % de la somme est prélevée sur ses propres fonds, le reste vient d’un emprunt au taux très bas, 0,77 %, contracté auprès de la Banque européenne d’investissement.

Grâce à un mécanisme de « différé tarifaire », ce n’est donc pas l’entreprise qui remboursera la somme, mais bien les consommateurs qui seront mis à contribution. Plusieurs centaines d’euros seront ainsi prélevées aux clients, et ce, dès l’année prochaine. En 2030, cette somme atteindra alors 2 milliards d’euros.

Avec ce montage financier, Enedis devrait également se faire une marge de 2,8 %, soit un demi-milliard d’euros d’intérêts supplémentaires. En effet, le taux d’intérêt appliqué au remboursement est de 4,6 %. Les 3,7 milliards d’euros manquant au calcul devraient, eux, être compensés par les économies générées grâce au compteur, selon Enedis.

« C’est bien le consommateur et personne d’autre qui payera la différence »

Les consommateurs, qui devront donc participer au remboursement, ne seront toutefois pas totalement perdants, selon Anne-Sophie Dessillons, directrice adjointe des réseaux à la Commission de régulation de l’énergie. Le tarif d’utilisation du réseau ne baissera sans doute pas, « mais peut-être augmentera-t-il un peu moins vite que si Linky n’avait pas été déployé », explique-t-elle.

Mais, selon une source proche du dossier, si les gains ne sont pas assez intéressants, « c’est bien le consommateur et personne d’autre qui payera la différence. Il peut déjà se préparer à sortir jusqu’à quinze euros supplémentaires sur sa facture annuelle pour les sept ou huit prochaines années ».

sources journal le point.

 

« L’équilibre économique semble effectivement loin d’être garanti pour le consommateur », déplore François Carlier, délégué général de la Consommation, logement et cadre de vie. Depuis plusieurs années déjà, les associations de consommateurs manifestent leur doute et leur colère contre l’installation de ces petits boîtiers vert pomme. UFC-Que choisir avait par ailleurs mis en ligne une pétition en 2018, pour alerter le public.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par laurenttouzet
Charger d'autres écrits dans France

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Réflexion

Comme tous les matins en ce printemps 2020, j’entends le chant des oiseaux peut être…